Volkswagen surprend la machine à baffes

Publié le par M.

Vendre des voitures semble être un des plus grands défis pour un publicitaire... Le sujet a tant été traité qu'il semble difficile de se renouveler. 

Les créatifs sont passés par tous les chemins : s'adresser au père de famille, agrandir la famille est la plus belle chose qui soit, puisqu'elle vous permet de changer de voiture.... Certains sont même allés jusqu'à jouer de la banquette arrière pour bien associer leur bolide aux valeurs familiales :

 

D'autres tentent la séduction par la bande : la voiture faite pour madame autant que pour monsieur. Ah et pour laquelle Roméo tuerait sa Juliette : 


Et puis il y a les derniers, qui comme Peugeot, choisissent l'humour pour séduire. Souvenez-vous, la 206 ou le design le plus universellement enviable : 

Bref, pour ne pas tomber dans la compil bête et méchante nous nous arrêterons là. Tout ceci pour dire que la pub a fait le tour de la plupart des insights de base : le design qui attire monsieur et/ou madame ou qui permet à monsieur d'attirer madame, les performances techniques qui feront vrombir les mâles, la taille du coffre qui satisfera toutes les familles et toutes les accrocs du shopping.... Et que notre oeil de consommateur lambda regarde d'abord en coin les nouveaux spots de la discipline.

Par chance la crise est arrivée, a transformé les modes de consommation, et inspiré les créatifs. Cette bouffée d'oxygène nous vient du dernier spot de .V. pour Volkswagen. N'allez pas croire que sous prétexte qu'il est pondu par des copains, la machine à baffes s'est montrée indulgente. Bien au contraire, et c'est pour ça que nos pommettes sont ravies de rosir devant cette création de Thibault Michal et Nicolas Pontacq!

Pourquoi une jolie claque? Parce que pour une fois on ne joue pas la symphonie pipotée du V8 surpuissant, de l'élégance powerful etc etc... Cette fois, on intègre que la crise ne permet plus de changer de voiture tous les deux ans. L'entretien comme source la plus sûre d'économie ne passe plus pour de la radinerie déplacée, mais simplement pour de l'intelligence conjoncturelle. Portrait en creux : Volkswagen met à votre disposition un savoir faire durable : sa technologie peut traverser les âges; elle se positionne par la même occasion comme une marque de service, une facette de la marque plutôt inexploitée jusque là; et pour finir (en principe ce n'est pas novateur, ce qui l'est, c'est la relative subtilité avec laquelle elle le fait) elle s'ancre comme le compagnon idéal pour tous les âges de la vie, la voiture qui mûrit avec son propriétaire, et qui s'adapte à chaque ère! Smart smart smart, tant de richesses dans ces 30 petites secondes. Jolie claque donc!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Konstantin Kolesnikov 22/12/2010 08:17


Par chance, la crise est arrivée!
Sinon, il y a aussi l'approche russe, associant la bonne vieille Lada aux valeurs soviétiques http://www.youtube.com/watch?v=wZ4NRbJQz3o