Un CDD de glandeur professionnel

Publié le par M.

La crise a au moins ceci de positif qu'elle nous contraint, nous communicants et publicitaires, à rivaliser d'intelligence et de créativité.

 

La marque d'underwear canadienne Stanfields a ainsi décidé de s'acheter une bonne conduite et une bonne conscience : elle se lance dans le caricatif avec audace et créativité. Pour récolter des fonds à destination de la lutte contre le cancer des testicules, Stanfields a fait d'un rescapé dudit cancer un "glandeur pour la bonne cause".

Image-2010-10-07-a-09.53.34.jpg

Enfermé chez lui en caleçon (oui oui oui ça nous rappelle vaguement le subservient chicken de Burger King on sait), filmé H 24 ou presque. Objectif fixé : 25 jours à s'exposer à la terre entière, pour 25 000 fans FB, pour 25 000 $ de dons de la marque. L'opération lancée hier mercredi 6 octobre, a récolté en un jour 1/3 de l'objectif. 5 000 fans le premier jour, laisse présager un potentiel sérieux dépassement de l'objectif, ce qui pourrait coûter assez cher à Stanfields.

 

Alors big slap ou pas? Et bien slap slap quand même. Si le concept n'est pas novateur - subservient chicken & co' nous ont déjà bluffés- il est néanmoins inattendu quand il s'agit de non profit. Et surtout à l'heure où c'est le ROI qui prime, et bien 5 000 fans en à peine 24h, nous avons envie de dire pari tenu. Rdv dans 24 jours pour voir combien cette idée un peu folle coûtera vraiment au caleçon maker!


Commenter cet article