Un CDD de glandeur professionnel

Publié le par M.

La crise a au moins ceci de positif qu'elle nous contraint, nous communicants et publicitaires, à rivaliser d'intelligence et de créativité.

 

La marque d'underwear canadienne Stanfields a ainsi décidé de s'acheter une bonne conduite et une bonne conscience : elle se lance dans le caricatif avec audace et créativité. Pour récolter des fonds à destination de la lutte contre le cancer des testicules, Stanfields a fait d'un rescapé dudit cancer un "glandeur pour la bonne cause".

Image-2010-10-07-a-09.53.34.jpg

Enfermé chez lui en caleçon (oui oui oui ça nous rappelle vaguement le subservient chicken de Burger King on sait), filmé H 24 ou presque. Objectif fixé : 25 jours à s'exposer à la terre entière, pour 25 000 fans FB, pour 25 000 $ de dons de la marque. L'opération lancée hier mercredi 6 octobre, a récolté en un jour 1/3 de l'objectif. 5 000 fans le premier jour, laisse présager un potentiel sérieux dépassement de l'objectif, ce qui pourrait coûter assez cher à Stanfields.

 

Alors big slap ou pas? Et bien slap slap quand même. Si le concept n'est pas novateur - subservient chicken & co' nous ont déjà bluffés- il est néanmoins inattendu quand il s'agit de non profit. Et surtout à l'heure où c'est le ROI qui prime, et bien 5 000 fans en à peine 24h, nous avons envie de dire pari tenu. Rdv dans 24 jours pour voir combien cette idée un peu folle coûtera vraiment au caleçon maker!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article