Le sex même fake, même avec des lapins, ne vend pas tout

Publié le par M.

Comme tout le monde, j'ouvre avec plaisir la news influencia et me rejouit à la lecture de l'accroche "une sex tape qui va faire fureur à Hollywood".... Voyeurisme oblige, le thé attendra, les viennoiseries aussi : allons viiiite voir ce qui se cache derrière un titre si alléchant. Ah....... bon. Ok. Euh..... qu'en penser?? Sceptique sceptique, la machine à baffes se met sur pause. La main levée, les doigts tendus... j'en reste finalement les bras balants, et lâche un #WTF dépité.

 


David Arquette/Courteney Cox. L'idée est bonne : un couple plutôt sympa, assez rangé, qui a attiré sympathie et compassion pendant ses heures de stérilité, l'un comme l'autre fortement lié à une grande partie de notre adolescence (Scream, Friends...), pas de frasque qui vienne ternir l'image de la cause, pas d'énorme contrat publicitaire qui nous pousse à saturation.... bref, le choix n'est pas idiot, et a un gros potentiel "décalage potache". Une slapette pour la pertinence du choix des portes paroles.

 

Des lapins et des chats. Autre slapette : je vous défie de n'avoir pas esquissé un sourire crétin "qu'est-ce qu'ils vont nous sortir??". Quoiqu'un peu longue la première partie a le mérite d'intriguer, d'appater : on ne se tient pas les côtes, mais une question nous tient en haleine "comment vont-ils rattacher le fucking rabbit aux violences domestiques???". Le bras s'arme, les phalanges démangent, la pomette se crispe : on attend la big bad slap. Inutile de vous dire qu'elle ne viendra pas.
C'est toute la difficulté de l'exercice : partir d'une situation aussi wtf et décalée exige de rivaliser de smartitude pour raccrocher les wagons et scotcher le voyeur. Ce qui ne fut pas le cas. On s'attend à une réplique bien sentie à l'arrivée de Courteney, à un retournement d'humeur de David : on s'attend à un lien clair, immédiat, pertinent avec la cause défendue.  Or là, aucun intérêt : ni humour potache, ni réplique à ressortir, ni choc, ni prise de conscience..... Rien. Nada. Que dalle. Si ce n'est groooosse déception : la cause est belle, le potentiel est grand, et au final la réalisation ne sert rien. Ni la créativité du publicitaire, ni les femmes battues : ni prise de conscience, ni déclenchement de don, d'investissement... Bref. Grosse déception. Non?

Commenter cet article