H fait sa promo Q nu

Publié le par M.

On dit la pub mal en point. Comme souvent, ON n’a pas tort. Difficile de trouver l’inspiration dans un contexte morose. Ainsi, les pubeux se tournent vers les valeurs sûres : sex sells. Soit. Le sexe fait vendre. Il y a des sujets qui s’y prêtent, des publicitaires qui savent y faire, à l’image de la dernière campagne Diesel « Sex sells. Unfortunately we sell denims ». Le concept est pertinent, mais c’est surtout sa déclinaison et son implémentation qui le rendent malin.


 

Il y a Diesel donc. Et puis il y a les autres. Il y a H par exemple. A voir ici. Fausse piste, porno chic, chatroulette…. Tout est censé nous dire « agence alternative », « agence d’idées », «compréhension des nouveaux media, usages, attentes etc…. », mais finalement tout ce qu’on retient (« il n’y a pas que le Q, il y a H » mis à part) c’est que cette agence qui se veut décalée, qui se veut novatrice, a recyclé, avec bien peu d’élégance, un des principes les plus archaïques, les plus basiques de la publicité. Ils nous ont habitué à mieux, bien mieux. Nous sommes déçues.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean 16/04/2010 09:48


Bien joué pour le lien de la vidéo H. C'est étrange.