Checkmy!Metro: et le digital devient un acteur référent de la vie en ville

Publié le par S.

Certains déplorent les dégâts des réseaux sociaux sur l’organisme (ça fatigue les yeux de rester devant un écran), la vie de couple (c’est vrai que l’amour à trois –vous, votre ami(e), et le i-phone, peut être légèrement irritant), et, bien sûr, le lien social (on a tous un papi, voire un papa, qui a un jour maudit les méfaits de facebook, Twitter et autres plateformes suppôts du diable sur "la sociabilité, la vraie, pas celle qui se fait derrière un écran") –pour preuve, un article sur le sujet ici. Finalement c’est le web 2.0 dans son ensemble qui est condamné par cette démarche intellectuelle: la virtualité des relations qu’il génère nous amènerait à en oublier la vie réelle. Pourtant de récentes utilisations faites du digital viennent démentir ces affirmations et distribuer la slap aux idées de papi.

En effet, le digital, à mesure qu’il se nourrit d’innovations, participe d’une sociabilité concrète, réelle, enrichissante. C’est ce que démontre le croisement de deux technologies: la géolocalisation et la réalité augmentée, puisqu’il a favorisé l’émergence d’applications mobiles renforçant le lien qui unit tant les citadins à leur ville que les citadins entre eux. Ainsi StreetMuseum, créée pour le Museum of London, plonge le chaland dans le Londres d’un autre temps: au gré d’une balade dans la capitale anglaise, vous pouvez, grâce à l’application, voir l’endroit où vous êtes tel qu'il était à la fin du 17e siècle:

london-2.jpg

Cette jolie trouvaille s’inspire d’autres applications permettant de visiter Paris en apprenant tout de ses monuments (Visit Paris) ou de faire le tour du graffiti berlinois avec Adidas (Adidas Urban Art Guide). Amener les citadins dans leur espace, la ville, pour qu’ils la découvrent sous un nouveau jour ou connaissent mieux son histoire: le digital conduit et ancre solidement l'individu à la réalité -"la vraie" dirait encore papi. Et cette démarche est confortée par la création de Checkmy!Metro. Cette application iPhone, proche de Foursquare, fait plus que de permettre d’explorer le métro parisien: elle met en réseau ses utilisateurs. Ainsi vous pouvez leur indiquer à quelle station se trouve le génial musicien que vous venez d’entendre (si si, ça existe), ou vérifier où se situent les contrôleurs aujourd’hui (pas sûr que cette option fasse long feu). Et, cerise sur le gâteau, vous pourrez gagner un "ticket d’or" en  "checkant" régulièrement vos passages en station –d’où la comparaison avec Foursquare.

Checkmymetro.05.10-535x188.png

Approfondir le lien du citadin à sa ville comme faciliter les rencontres interpersonnelles autour de la ville: le digital a ce pouvoir là; il nous relie au monde, et de manière bien tangible.

 

NB: CheckMy!Metro est gratuite pour les 10 000 premiers à la télécharger.

 

Sources:

StreetMuseum: Orealys

Checkmy!Metro:Vendeesign

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CheckMy!Metro 23/06/2010 16:05


Merci pour l’article!
CheckMy!Metro est disponible ici :
http://itunes.apple.com/fr/app/checkmy-metro-metro-paris/id377667449?mt=8

Deux précisions pour bien utiliser l’application :
• Contrairement à ce qui est indiqué, la date de naissance est obligatoire pour la création de compte
• Chargez « l’inconnu du métro » (dernière catégorie) quand vous avez du réseau dès la première utilisation pour ne pas avoir de problème de connexion lorsque vous l’utilisez dans le métro

(Ces deux ‘minor bugs’ vont être corrigés au plus vite pour permettre une bonne utilisations à tous les checkeurs !)

Checkez bien!