Chatroulette brillamment revisité pour lutter contre les violences conjugales

Publié le par One Slap A Post

Nul n’a oublié la campagne Danoise outrageusement contre-productive, Hit The Bitch. Pour mémoire, un sujet : la lutte contre les violences faîtes aux femmes, une volonté : buzzer, un principe : l’advergame. Le pitch : vous êtes dans la peau d’une grosse main très virile, et votre but ultime est de passer de « 100% pussy » à « 100% gangsta », en ayant la main la plus lourde possible sur la jolie brune qui vous fait face. Plus tu frappes plus tu scores, jusqu’à cette conclusion : « 100% gangsta = 100% idiot ».

Outre la stigmatisation d’une certaine population, soulignons le caractère un peu (beaucoup trop) léger, et facile, de cette conclusion. Bien peu d’incitation dans cette campagne, qui témoigne qu’une réflexion en silo, par support/media, ne peut aboutir à quelque chose de bien efficace.

 

Aussi, quand nous avons appris la volonté de l’Association Ni Putes, Ni soumises, de lutter contre les violences conjugales par une campagne virale, avons-nous craint un bis repetita. Slap Slap, c’était sans compter sur le talent de Publicis Conseil.

            Surfant, sur le succès de la chatroulette, l’agence et l’association créé le site www.doyouchat.com. Même principe a priori : un double écran, et la possibilité de choisir son interlocuteur. Jusqu’à ce que l’on tombe sur cette charmante brune. La discussion semble sur le point d’être engagée, jusqu’à ce que cet homme en marcel rouge (stigmatisant ??) la roue de coups, sans autre forme de procès. La violence gratuite s’intensifie. Votre impuissance vous noue la gorge.

            « Là, vous ne pouvez rien faire pour elle.  Mais si ça arrive à votre sœur, une cousine, une amie, agissez. » S’ajoutent les coordonnées de l’association Ni Putes, Ni Soumises.

 

Une campagne qui brille par sa justesse (tant dans l’insight que dans le canal choisi pour toucher une cible jeune hyper connectée), sa simplicité (un message clair, engageant, qui souligne la facilité de la démarche : contactez Ni Putes, Ni Soumises, c’est déjà agir), et l'intelligence de sa mise en scène (la posture dans laquelle elle place l’internaute : qui se retrouve contraint à une passivité qui l’indigne).

 

En Images :  

 

 


Et pour info :

www.niputesnisoumises.com

www.stop-violences-femmes.gouv.fr (ou le 39 19)

Commenter cet article